Le mois de novembre et la dévotion aux âmes du Purgatoire

C’est pendant ce mois de novembre, mois consacré à la prière aux intentions des fidèles défunts, que nous devons prier plus instamment pour la délivrance des âmes du Purgatoire. La Foi nous apprend que les pécheurs qui n’ont pas expié leurs fautes dans ce monde devront s’en acquitter après la mort, dans ce lieu terrible appelé « Purgatoire ».  
Les peines endurées au Purgatoire sont la séparation de Dieu, dont on aperçoit les perfections et auquel on voudrait être uni, la vue de nos péchés commis, et l’action d’un feu surnaturel. Saint Augustin qualifie les douleurs du Purgatoire de cruelles et inexprimables et ne craint pas de dire qu’elles sont au-dessus de toutes les souffrances de cette vie. 
Nous pouvons et nous devons venir en aide à ces âmes et abréger leurs souffrances, en vertu de l’admirable communion des Saints ! Les motifs qui nous engagent à secourir les âmes du Purgatoire sont tout d’abord la compassion et la charité, en raison des souffrances qu’endurent ces âmes pour se purifier. De plus nous devons obéir à l’Église qui prescrit ces prières et encourage cette dévotion aux âmes du Purgatoire. C’est également en vue de notre propre intérêt car ces âmes prieront pour nous, surtout quand elles seront au ciel.
Si nous devons prier tous les jours pour la délivrance des âmes du Purgatoire, car tel est bien le vœu de la charité et le devoir des vrais enfants de l’Église, que ne devons-nous pas faire pendant ce mois de novembre ? C’est l’occasion de prendre la résolution d’appliquer à la délivrance de ces âmes souffrantes toutes nos bonnes œuvres, toutes nos prières, de faire offrir le Saint Sacrifice de la Messe, qui est la plus excellente des prières, de faire des aumônes… Mais cette dévotion ne doit pas se borner au seul mois de novembre ! La prise de conscience des souffrances du Purgatoire, des motifs et des moyens de soulager les âmes du Purgatoire doit nous inspirer la résolution de ne pas laisser passer un jour de notre vie sans songer à elles et sans les assister.
La confrérie de la Consolation sera un excellent moyen d’agir auprès du bon Dieu pour la délivrance de ces pauvres âmes. N’hésitez pas à vous y inscrire pour œuvrer toujours plus efficacement à leur délivrance. Pour cela, contactez-nous à l’adresse : consolation(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org.

Confirmations à Montauban

Le dimanche 12 novembre dernier, S. Exc. R. Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, nous a fait la grande joie et l’honneur de venir conférer le sacrement de confirmation à dix jeunes de notre apostolat. 
La magnifique église Saint-Jacques était bien parée pour l’occasion. La veille, de nombreux fidèles étaient venus prêter main forte à la communauté pour un grand ménage, l’installation du trône pour l’évêque, la préparation des fleurs et quelques autres derniers préparatifs. 
 
L’Institut est présent dans le diocèse de Montauban de façon stable depuis presque dix ans, et Mgr Ginoux nous a confié l’église Saint-Jacques en centre-ville depuis fin 2015. Dans son homélie, il a redit sa joie de voir cette grande église desservie par l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, qui s’occupe de la vie liturgique et pastorale du lieu, en même temps qu’elle prend soin de maintenir l’édifice en état, en lien avec l’évêque et la commune. L’église est aujourd’hui desservie par le chanoine Christian Mahlberg, depuis notre maison provinciale, sous la responsabilité du chanoine Louis Valadier, prieur de notre maison de Labarde.
 
Après avoir conféré le sacrement de confirmation, Mgr Ginoux a assisté pontificalement à la Messe Solennelle célébrée par Mgr Rudolf Michael Schmitz, Vicaire général et Provincial de France de notre Institut. Belle cérémonie, qui manifeste bien le lien qui doit toujours unir le clergé avec son évêque, chef, père et pasteur de l’Eglise locale. Toutes les bénédictions de la messe sont réservées à l’évêque, et en particulier la dernière bénédiction pontificale.
Cette magnifique liturgie s’est achevée sur le parvis de l’église où tous les fidèles ont pu partager un verre convivial autour de Mgr Ginoux et de Mgr Schmitz.
 
Deo Gratias !

Journées Provinciales 2017

Du 24 au 28 avril dernier, ont eu lieu les traditionnelles Journées Provinciales, moments de vie fraternelle rassemblant tous les chanoines de la Province autour de leurs Supérieurs, Mgr Wach, Prieur Général, et Mgr Schmitz, Vicaire Général Provincial de France.

Cette année, ces journées se sont déroulées dans le cadre grandiose de Rocamadour, sous le regard maternel de la Vierge Noire.

Elles furent l’occasion de développer la vie liturgique, par la Messe solennelle célébrée par Mgr Wach dans la basilique de Rocamadour; par le chant des Vêpres dans la chapelle de la Vierge Noire et dans l’Abbatiale de Moissac; par le salut solennel du Saint-Sacrement et le chant du Te Deum qui clôturèrent en beauté ces journées provinciales. Elles permirent en outre de favoriser la vie fraternelle, par des repas conviviaux à Rocamadour ou encore dans nos Maisons de Baladou et de Labarde. La formation intellectuelle ne fut pas non plus oubliée, puisque de belles conférences furent données par Mgr Schmitz et un intervenant extérieur. Enfin, la découverte de la région se fit par la visite de Moissac, berceau de l’Institut, où nous avons chanté les Vêpres, et de Cahors.

Vous trouverez ci-dessous quelques photos illustrant les temps forts de ces journées provinciales.

premiers samedis

Les 5 premiers samedis

La Très Sainte Vierge est venue demander cette dévotion à Sœur Lucie en lui apparaissant le 10 décembre 1925 à Pontevedra (Espagne). Elle lui dit alors : « regarde, ma fille, mon Cœur entouré d’épines que les hommes ingrats, à tout moment, lui enfoncent par des blasphèmes et des ingratitudes. Toi, du moins, cherche à me consoler et dis que je promets d’assister à l’heure de la mort, avec toutes les grâces nécessaires au salut, tous ceux qui, le premier samedi cinq mois de suite, se confesseront, recevront la sainte communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant les 15 mystères du Rosaire avec l’intention de me faire réparation ».
Notre-Dame a donc montré son Cœur entouré d’épines qui représentent nos péchés. Pour retirer ces épines, elle a demandé que nous fassions des actes d’amende honorable par la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis du mois. Comme récompense elle nous promet « toutes les grâces nécessaires à notre salut ».
Jésus, les deux années suivantes — le 15 février 1926 et le 17 décembre 1927 — a insisté sur la propagation de cette dévotion. Lucie a écrit : « de la pratique de la dévotion des premiers samedis unie à la consécration au Cœur Immaculé de Marie dépend la guerre ou la paix du monde. »

Cinq premiers samedis : pourquoi ?

Il s’agit en effet de cinq samedis parce que, selon une révélation de Jésus, il y a cinq espèces d’offenses et de blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie :
1) les blasphèmes contre l’Immaculée Conception ;
2) contre la Virginité de Marie ;
3) contre sa Maternité divine et contre le refus de la reconnaître également comme Mère des hommes ;
4) il y a des gens qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère immaculée ;
5) il y a ceux qui l’outragent directement dans ses saintes images.

Conditions

Il y a quatre conditions pour gagner le privilège des cinq premiers samedis du mois.

1. La confession

Pour chaque premier samedi une confession est requise avec une intention réparatrice ; elle peut être faite n’importe quel jour avant ou après le premier samedi à condition de communier en état de grâce ce jour-là.
La voyante a demandé à Notre Seigneur : « ô mon Jésus ! Et les personnes qui oublieront de former cette intention (réparatrice) ? » ; Jésus répondit : « Elles peuvent la former dans la confession suivante en profitant de la première occasion pour se confesser ».
Les trois autres conditions doivent être réalisées le jour du premier samedi à moins qu’un prêtre, pour de justes motifs, ne permette de les réaliser le dimanche suivant ; ce sont :

2. La communion réparatrice

3. Le chapelet

Ce fut là le message souvent renouvelé de la Mère de Dieu aux petits bergers. En plus de la récitation du chapelet, les cinq premiers samedis, récitez-le chaque jour de votre vie. Plus que cela, imitez l’exemple de la petite Jacinthe et efforcez-vous de le faire réciter chaque jour le soir en famille. Notre-Dame tenait toujours un chapelet entre ses mains lors des apparitions.
Elle demanda aussi aux trois enfants de réciter une prière spéciale après chaque dizaine : « vous réciterez aussi après le Gloire soit au Père de chaque dizaine la prière suivante : « ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez toutes les âmes au Ciel, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde. »

4. La méditation pendant 15 minutes d’un seul mystère, de plusieurs mystères du Rosaire, ou de tous.

Il suffit aussi d’une méditation ou d’une explication de trois minutes avant chacune des cinq dizaines du Chapelet.

Dans ces quatre actes on doit avoir l’intention de faire amende honorable au Cœur Immaculé de Marie. Cette dévotion a été approuvée par l’évêque de Leiria-Fatima le 13 septembre 1939.

Colonies et camps d’été 2017

Comme tous les ans depuis 2005, l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre propose divers camps, colonies, formations itinérantes et voyages culturels, encadrés selon les cas par des chanoines, séminaristes et sœurs adoratrices, pour un public de 8 à 40 ans.

Vous pouvez télécharger le tract contenant les informations détaillées et le bulletin d’inscription à cette adresse.

Pour les garçons de 8 à 12 ans:Mont saint Michel (38) (Medium)

  • A Palinges, près de Paray-Le-Monial, en Bourgogne, colonie Saint-Dominique-Savio du 15 au 28 juillet 2017. Renseignements et inscriptions: bourgogne2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org
  • A La Molière, près de Rennes, en Bretagne, colonie Saint-François-d’Assise du 15 au 28 juillet 2017. Renseignements et inscriptions: bretagne2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org

Pour les garçons de 12 à 17 ans:

  • En Vendée, le camp-vélo Saint-Joseph du 15 au 28 juillet 2017. Renseignements et inscriptions: vendee2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org

Pour les filles de 8 à 12 ans:

  • Chez les Sœurs Adoratrices, au Noirmont (dans le Jura, à la frontière suisse), colonie Sainte-Catherine-de-Sienne & Anne-de-Guigné du 24 juillet au 3 août 2017. Renseignements et inscriptions: noirmont2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org

Pour les filles de 8 à 17 ans et les garçons de 8 à 12 ans:

  • Chez les Sœurs Adoratrices, au Noirmont (dans le Jura, à la frontière suisse), colonie musicale Sainte-Cécile du 10 au 21 juillet 2017. Renseignements et inscriptions: noirmont2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org

Pour les filles de 12 à 18 ans:

  • Séjour organisé par les prêtres de l’ICRSP de la Province d’Italie avec la participation des sœurs Adoratrices, à Acceglio, dans les Alpes Piémontaises, du 24 juillet au 3 août 2017. Nombreuses activités avec des jeunes filles italiennes et irlandaises du même âge. Renseignements et inscriptions: italia(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.orgwww.icrss.it

Pour les étudiants de 18 à 30 ans:page1

  • Session de formation itinérante: marche des sept saints sur les routes du Tro Breiz, de Quimper à Saint-Pol-de-Léon, du 5 au 12 août 2017 août 2017.  Renseignements et inscriptions : septsaints2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrsp.org

Pour célibataires de 30 à 40 ans:

  • Voyage culturel à Florence, berceau de la Renaissance : de Fra Angelico à Michel-Ange. Visites, promenades, conférences spirituelles. du lundi 31 juillet au samedi 5 août. Renseignements et inscriptions: florence2017(Replace this parenthesis with the @ sign)icrps.org

Vous pouvez télécharger le tract contenant les informations détaillées et le bulletin d’inscription à cette adresse.

Dernière lettre de la Province de France

Vous pouvez télécharger la lettre de la Province de France pour le mois de janvier 2017 en suivant le lien ci-dessous :

Lettre de la Province de France 24

Aidez-nous à trouver de nouveaux abonnés en la diffusant autour de vous !

Pour recevoir nos publications par voie postale, n’hésitez pas à vous inscrire en suivant ce lien : http://icrspfrance.fr/actualite/lettre-dinformation/

vichy

Nouvelle église à Vichy

Grand-Messe de la Purification à Vichy

Le dimanche 5 janvier dernier, eut lieu la procession de la Purification de la Très Sainte Vierge, de la chapelle du Sacré-Cœur à l’église Saint-Louis, desservie désormais par le chanoine Frédéric Goupil à Vichy. La procession fut suivie de la première Grand’Messe dominicale dans cette belle église. Vous trouverez sur cette page les horaires de l’apostolat mis à jour.